catching_fireRésumé:

Les Jeux continuent! Plus terribles que jamais...

Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiration, le piège du Capitole se referme sur Katniss...

Mon avis:

Souvent le second tome est un roman de transition (le plus mauvais numéro), en attendant le troisième qui sera la concrétisation. Cependant ici non, mais qui n'en reste pas moins une suite géniale.

Dans ce tome Katniss et Peeta de retour des Hunger Games, se savent surveillés par le Capitol et doivent de se fait continué à faire semblant d'être fou amoureux. Cependant Katniss à du mal et essaie de refaire sa vie comme avant les jeux, qui l'on éloigné de son ami Gale.

Ce livre posséde tellement d'action que d'en parler sans spoiler est difficile. La cadence est donc très rapide ce qui fait que le lecteur tout comme pour le premier tome ne peux lâcher le livre avant la dernière page, tellement on veut savoir la suite. Le triangle amoureux Katniss, Gale, Peeta (la bête noire du lecteur), se concrétise. Toutefois même si Gale et Peeta l'aime énormément, Katniss doute de ses sentiments. Ce qui fait que l'on ne sait pas comment cela va finir, qui Katniss va choisir (puisqu'elle même ne sait pas). Reste à patienter pour savoir la fin (jusqu'au 24 Août pour la sortie en anglais, pas de date française encore).

Citation:

Je pense à Gale, qui n'est heureux que dans la forêt, avec de l'air frais, du soleil et de l'eau pur. Je ne le vois que les dimanches, quand nous nous retrouvons dans la forêt pour chasser ensemble. Ça reste pour moi le meilleur jour de la semaine, même si ce n'est plus comme avant, à l'époque où on se disait tout. Même ça, les Jeux l'on gâché.   Katniss