Ikebukuro West Gate Park 3

 

Résumé:

C'était un petit comprimé translucide couleur vert menthe. Sur la surface, en relief, un serpent qui se mord la queue. Les mômes l'appelaient serpentine, couleuvre verte, ou snake bite. Vous avaliez un comprimé avec un peu d'eau minérale, ou encore vous broyiez entre vos molaires ce truc amer à en mourir et bingo vous pouviez danser toute la nuit en synchronie parfaite avec une musique démente dont le rythme dépassait les 100 bpm. Voilà pourquoi cet été-là des bataillons de mômes, qui n'étaient ni des junkies patentés ni sur la liste d'attente pour rejoindre leurs rangs, cherchaient frénétiquement du snake bite. Ce serpent apparu dans un mirage et qui brûlait en dégageant des flammes vertes. Tandis qu'une gigantesque rave sauvage embrase les rues de Tôkyô, Makoto, vingt ans, traque les dealers d'une drogue très spéciale qui sème la mort dans son quartier d'Ikebukuro.

Mon avis:

Depuis le temps que je l'attendais ce tome 3! Oui j'attendais le format poche pour ne pas dépareiller avec les deux tomes précédents!
C'est donc avec grand plaisir que j'ai retrouvé mon pote Makoto et les rues d'Ikebukuro, ainsi que mon personnage secondaire préféré Le King!
Ici contrairement au tome précédant l'histoire est unique, voilà pourquoi le roman est beaucoup moins large que les autres! *constatation qu'il m'a un peu attristé* 

Makoto est une fois de plus appelé par le King afin de régler une affaire de drogue. Le voilà embarqué au sein même d'Heaven la plus grande organisation de rave party, flanqué d'une chanteuse, top-modèle unijambiste pour assistante. Pour le coup en plus de traquer les dealers il se retrouve lui-même à organiser la plus grande rave jamais vue, en plein coeur de Tokyo, dans son quartier à lui. 

Contrairement à son habitude Makoto ici n'écoute pas beaucoup de musique classique pour l'aider à résoudre ses affaires, à croire qu'à force de résoudre des enquêtes il en a de moins en moins besoin, alors que cette particularité en faisait son charme.
Dans ce tome on découvre un nouveau G-boy également. Eddy est un acro aux drogues, à l'allure du rappeur que l'on retrouve dans les quartiers au Bronx *il m'a fait penser à un pote, la drogue en moins XD mais CHUT! il faudra pas lui dire*. Eddy va aider en quelque sorte Makoto, qui je trouve se comporte comme son grand-frère (mais en même temps Makoto c'est le nee-chan que tout le monde aurait voulu).

Enfin bref, les répliques de la mort qui tue de Makoto vont me manquer, tout comme le King! *je sais il apparaît qu'occasionnellement, c'est dommage d'ailleurs mais moi je l'aimeuh! ^^*
Mais ce n'est pas un adieu que je leur fais juste un au revoir pour qu'au tome suivant (si un jour il y en a un) je puisse dire 久しぶり!

Citations:

Makoto: De la main droite, le type ouvrit un pan de son gilet. On aurait dit un vendeur de cadeau Kinder surprise.

Makoto: La guerre avant l'invention des ondes, ça ne devait pas être de tous repos. Bizarre, les détails qu'on peut admirer dans ce genre de situation.


Ps: un jour je terminerai le drama et ferai une fiche! en attendant bonne lecture ^^