La sélection

 

Résumé:

Elles sont trente-cinq jeunes filles: la "Sélection" s'annonce comme l'oppotunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conqu"rir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'oeil des caméra...
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés...

Mon avis:

America vit dans un monde ou plutôt royaume où tout est régi par des castes. Elle est une Cinq ce qui fait d'elle une personne modeste, ni trop pauvre comme un Huit ni très riche comme un Trois ou Deux.
A chaque fois que le couple royal donne naissance à un prince le royaume se voit choisir 35 potentielle future reine après une pré-sélection.

America porte candidature parce que son petit-ami Aspen le lui demande et parce que sa mère lui promet en retour qu'elle pourra garder une partie de l'argent de son salaire. Sauf que voilà America bien que partante défaitiste se retrouve au palais et ses plans originaux bouleversé.

Bien que très girly gnangnan je dois l'admettre, j'ai beaucoup aimé suivre les aventures rocambolesques d'Ame au sein du palais. Et pourtant l'histoire aurait tourné au pugilat, (on suit de prés 35 filles prêtent à tout pour avoir la première place), ce qui aurait pu donner du piquant à l'histoire mais pour une raison obscure le fait qu'il n'y ai rien de tout ceci ne m'a pas plus dérangé que cela. On suit donc le nouveau quotidien de notre Héroïne qui va essayer de réparer son coeur brisé dans un palais entouré de filles qui veulent à tout prix conquérir (ou pas) le coeur du prince et accéder à la couronne.

Ce premier tome m'a beaucoup plus et c'est sans plus attendre que j'enchaine avec le second volet des aventures d'America Singer et du Prince Maxon.