Belle époque

 

Résumé:

Parsi 1889. Maud Pichon s'enfuit à 16 ans de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage forcé et découvre Paris, ville-lumière en ébulition à la veille de l'Exposition universelle. Hélàs, ses illusions romantiques s'y évanouissent aussi vite que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d'un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle.
L'agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre: le faire-valoir. Étranglée par la misère, Maude postule...

Mon Avis:

Un livre basé sur une nouvelle de Zola j'aurai pu passé mon chemin sans même y jeté un coup d'oeil. Oui j'ai beaucoup de mal avec Emile, bien que certain de ces romans ne sont pas mauvais (la preuve j'avais adoré lire La Curée). Mais la vie en a décidé autrement et c'est ainsi que je me suis plongé au côté de Maude, la Bretonne, venue tentée sa chance dans le Paris du 19em siècle.

Maude tout fraîchement débarqué à la capitale en manque d'argent, trouve une annonce pour un petit travail. Celle-ci se rend ainsi à un rendez-vous pour un nouveau travail à l'adresse indiqué sur l'annonce mais ayant qu'une partie elle ne sais pas dans quoi elle s'engage! En effet Maude sera une "faire-valoir". C'est-à-dire une dame de compagnie jugé laide pour accentuer la beauté de sa "maîtresse". Sauf que engagé en secret avec de ce fait une histoire et un passé monté de toute pièce Maude va devenir plus qu'une faire-valoir au yeux de sa nouvelle "maîtresse". Une amitié va s'installé entre le bretonne et sa Lady.

Je ne connaissait pas du tout cette nouvelle de Zola et en lisant le roman d'Elisabeth Ross j'ai vraiment voulu en apprendre plus sur cette horrible coutume du XIXe parce que comment peut-on qualifié quelqu'un de moche? Certes certaine personne sont plus avantagé que d'autre je le reconnais parfaitement, moi même suis loin d'être parfaite.
J'ai beaucoup aimé me promener dans les rues de Paris au moment de la construction de la Tour Eiffel pour le concours, retrouver les moments de la Haute société bourgeoise Parisienne entre dîner, opéra, bal et promenade... mais surtout le caractère de Maude et de son intrépide rebelle Miss Isabelle qui lui donnera goût pour la photographie.
Tout bon livre ne serait l'être sans personnages masculins! Ainsi nous avons Paul le peintre en manque d'inspiration qui est sans rappelé nos impressionnistes comme Cézanne, Gauguin, Degas, Monet... ou encore (entre autre) nos affreux patrons de "l'agence Durandeau" qui on monté cette affaire de repoussoir.

J'ai passé un très agréable moment même si l'histoire en elle même est plutôt horrible! Une lecture qui passe très vite j'ai du le lire en 1 ou 2 jours (je ne me souviens plus bien) alors que j'était au boulot (oui parfois mon boulot et cool je peux lire entre deux clients ou deux opération =D). Franchement je le conseil fortement! Il aurait presque pu me faire aimé Zola pour dire vrai, mais quand on connais la bête je risque pas de me refaire les Rougon-Macquart ^^"