Le mauvais

 

Résumé:

Par une nuit de neige, une jeune femme est étranglée au col de Mitsune. L'enquête policière, en cherchant à découvrir la vérité, fait surgir de l'ombre ceux qui l'ont connue, parents, amies, collègues, sans oublier les hommes qu'elle rencontrait, et dans la lumière où ils se tiennent tour à tour, les points de vue divergent, le blanc vire au noir, la victime perd son innocence. Peu à peu se dessinent les liens unissant ce petit monde qui gravitait autour d'elle, et c'est alors que le mauvais n'est plus celui qu'on croit...
S'il est vrai que l'enquête, de révélations en retournements de situations, nous tient sans cesse en haleine, elle sait surtout nous troubler et nous émouvoir, en nous montrant ces êtres si vulnérables à travers leurs mensonges, capables de générosité et de passion malgré leurs petitesses, humainement nourris de bien et de mal.

Mon avis:

Oublié la 4em de couverture c'est juste un faux résumé, parce que si enquête policière il y a j'ai trouvé le coupable des les première pages. Moi qui a mangé des romans policiers toute mon adolescence et qui pourtant n'arrivé jamais a trouvé le coupable avant de l'avoir lu, là j'ai trouvé direct! Alors autant vous dire que pour lire la suite c'était dur et d'un ennui mortel.

C'est ainsi que l'on suit l'histoire d'un grand nombres de personne comme vous et moi, que finalement le meurtre de Yoshino Ishibashi est juste, limite, un fait divers dans le journal.
Au final c'est l'histoire de Yûichi que l'on suis le plus, et sa vie est tellement palpitante que... non mais je sais vraiment pas quoi dire sur ce livre XD si je parle de trop je vais "spoiler" encore plus Maya qui finalement n'a pas encore commencer notre lecture qui devait être commune.

Donc en conclusion comme on en si bien parlée toute les deux: la littérature japonaise c'est toujours plus ou moins les même thématique sexe, suicide (mort sous toute forme), drogue... D'ailleur c'est ce que l'on peu voir notamment dans les autres livres entre autres de l'auteur ici Park Life ou encore Parade qui m'avais beaucoup plus emballé.