ce-qui-nous-lie

 

Résumé:

Alice à un don. Les liens entre les individus lui apparaissent sous forme de fils lumineux. Un phénomène inexplicable qu'elle met à profit pour démasquer les hommes infidèles. Mais au fond, Alice n'aspire qu'à retrouver une vie "normale", celle du bureau, des collègue et des relations simples. Son nouveau poste dans un cabinet de recrutement semble lui offrir tout cela, et plus encore. Parmi les personnalités qui cohabitent dans l'open space, elle rencontre l'inaccessible Raphaël qui ne la laisse pas indifférente. Le seul dont Alice n'arrive pas à percevoir les liens.

Mon Avis:

Alice à un don et ce depuis la mort de sa grand-mère. Des fils lumineux sortent des gens (elle-même y compris). Aux fils des jours, mois... elle se rend compte qu'ils appartiennent aux gens qu'ils aiment; plus le flot est lumineux et épais plus la relation est étroite.
Pour se "venger" d'une mauvaise aventure, Alice se fait passé pour Laura "arnaqueuse et débusqueuse d'infidèle". Jusqu'au jour ou elle abandonne cette activité pour une vie "normal" 
→ métro-boulot-dodo. C'est ainsi qu'elle rentre à Linker, en temps que recruteuse pour d'autre agence.
Elle fait équipe avec Raphaël, qui bizarrement n'a aucune "attache/lien", même pas avec sa fiancé ou son meilleur ami Sebastien.
Au fil de l'histoire on comprend pourquoi rien ne sort de notre beau manager Raphaël. Toutefois on ne sait toujours pas pourquoi ce "don" est apparut chez Alice.

Chez Linker notre héroïne se liera d'amitié avec et surtout le fameux chaud-lapin Sebastien, qui finalement reste LE personnage le plus "humain" est que j'ai complètement adoré même si ce coureur de jupon est un gros DICK!!! >< *comme le pense Alice, il vaut mieux l'avoir en ami que autre chose!*

Ce livre bien que très original (et qui se la joue sans prolongation à rallonge) ne m'a pas du tout convaincue! Pourtant il avait du potentiel mais rien n'a était exploité à fond, puisque finalement on reste sur sa fin. Sans spoilier le dénouement, je ne m'attendais vraiment pas à ça! J'étais même furieuse lorsque j'ai refermé le livre. Nonobstant j'ai beaucoup aimé les passages à la gare très réaliste y manqué plus que le petit single avant l'annonce *même si mon cerveau l'a fait automatiquement*. Le fait que le livre soit raconté à la fois au Présent, Passé et Futur est plutôt bien trouvé également puisque l'on avance dans l'histoire sans s'en rendre compte.