lune-mauve,-tome-2---l-heritiere-4146393

Résumé:

Sur la photo du blog, Thomas souriait. Il avait l'air heureux, c'était la seule chose qui me réconfortait un peu. Il m'avait crue morte pendant toutes ces semaines. Un message sur mon répondeur m'avait brisé le coeur: il ne voulait plus me voir, me parler. Avec le recul, c'était la mieux comme ça.
A quoi bon lui expliquer que ma mère n'avait refait surface que pour trouver la mort par ma faute? Qu'en me transmettant la pierre, qui contenait la mémoire de son peuple, elle m'avait condamnée à un destin dont je ne voulait pas?
J'avais une mission à accomplir. Il ne fallait prendre aucun risque. Les ennemis d'Ishtar rodaient peut-être encore autour de nous.

Mon avis:

Séléné est de retour sur "Terre" à Paris après avoir effectué un court séjour sur Viridan et appris les bases d'une T'sent, notamment en ce qui concerne le combat.
C'est ainsi qu'elle, Vadim, Dagan & Cléo on pour mission de trouver LE remède qui anéantira le Fléau. Mais la mission ne sera pas aussi facile puisque les informations sur ce peuple doivent resté secrète et en plus de ça un traite se cache dans le groupe!

Pendant ma lecture j'ai pensé et cru jusqu'au bout que c'était la cousine Alexia la traîtresse, embobiné par un groupe obscure et voulant étanché sa soif de vengeance. Alors que non pour une fois la "méchante" ni est pour rien (enfin pas tout à fait mais passons). Même si après avoir mis le grappin sur l'ex de Séléné, notre rock stra montante Thomas, pour se venger de Laszlo, Alexia n'est pas une personne que j'ai beaucoup apprécié.

Ce second tome reste pour le coup moins bon que le premier et le troisième ne suggère aucune amélioration (quand au quatrième j'en doute également). On ce doute bien que nos personnages vont trouver un remède au Fléau mais je m'attendais pas à une fin de cette envergure XD Cependant le retour clandestin de Séléné sur sa terre natale promet du rebondissement pour la suite, surtout que la secte du Marduk à repris du service et le malheur et tout proche.
Affaire à suivre donc...