Hwarang

Titre: 화랑 : 더 비기닝
Genre: Historique, Romance

Pays: Corée
Nombres d’épisodes: 20
Date de diffusion: Décembre 2016 - Février 2017

Chaîne: KBS

 

Casting:

Moo Myung / Sun Woo : Park Seo Joon
Ji Dwi : Park Hyung Shik
Kim Ah Ro : Go Ah Ra
Kim Soo Ho : Choi MinHo
Park Ban Ryu : Do Ji Han
Suk Han Sung : Kim Tae Hyung
Kim Yeo Wool : Jo Yoon Woo

 

Synopsis:

L'histoire se situe à l'époque des Trois Royaumes, plus précisément dans le royaume de Silla, où un groupe de six jeunes hommes s'entraînent d'arrache-pied afin de devenir l'élite civile et militaire du pays (hwarang). Leur formation bien que difficile regroupe l'excellence artistique, militaire et intellectuelle.
Cette équipe de hwarang est composée de : Mu Myeong / Seon Wu, un jeune homme issu d'un milieu modeste mais souhaitant devenir un guerrier légendaire, Sam Maek Jong / Ji Dwi, un jeune roi solitaire et méfiant qui deviendra secrètement un hwarang dans le but d'acquérir de nouvelles compétences, Su Ho, un aristocrate au sang chaud né avec une cuillère en argent dans la bouche et doté d'une âme chevaleresque, connu comme étant un "playboy" mais en réalité dévoué en amour, Ban Ryu, une jeune homme froid et compétitif, ayant reçu l'enseignement de la politique dès son plus jeune âge et cherchant avant tout le pouvoir, Yeo Wul, qui est l'incarnation à la fois de la beauté et du mystère mais n'ayant pas sa langue dans sa poche, et Han Seong, le plus jeune du groupe qui se trouve également être le plus innocent et le plus éclatant.
Ah Ro est quant à elle une jeune fille mi-aristocrate mi-roturière qui croisera leur route...

Source: Nautiljon

Photo 1

 

Qu'est ce que j'en dit?  [by Yuni]:

J’ai commencé Hwarang pour son casting, on va pas se mentir. J’avais beaucoup d’attente pour ce dernier, mais en même temps beaucoup de doute. les drama avec un casting comme celui-ci sont souvent des navets, parce que trop de personnalité à présenter, d’histoire à raconter … Alors, mon avis sur Hwarang est plutôt bon, mais il n’est pas excellent.
J’ai bien aimé les 12 premiers épisodes, ensuite le drama se casse la figure, lentement mais surement.

Les premiers épisodes sont bien construits et suivent un rythme dynamique. Les scénaristes ne se sont pas perdus dans toutes les histoires. On nous présente juste ce qu’il faut des intéressés pour les rendre intéressant. Comme je ne m’attendais pas à un vrai drama histoire à proprement parler, je n’ai pas été déçu par la manière dont l’histoire se déroule. Hwarang reste sur le registre comique et décalé par rapport à son époque. Ce que je veux dire c’est que l’histoire se déroule à l’époque des 3 royaumes de Sillas, mais le comportement et la mentalité des personnages ainsi que leur environnement reste très contemporain. Après tous on y trouve notamment une boite de nuit où on peut écouter de la musique très rythmé (on est loin des maisons de Gisaeng habituelle). Bref, tout ça pour dire que ce côté décalé ne m’a absolument pas dérangé car cela colle au concept de l’histoire.
Les personnages principaux et secondaires étaient intéressants, même si j’ai une préférence pour les personnages secondaires…

Pour moi le drama a perdu tout intérêt lorsque l’on commence la bataille pour le trône. Malheureusement, à chaque fois que je regarde un historique je décroche à cette partie. Parfois, j’arrive plus ou moins à rester concentrer, mais là les derniers épisodes ont été une torture, et j’avais hâte que cela finisse. C’est vraiment dommage, car toute la légèreté des 1er épisodes s’est envolée. Et du coup seul les histoires secondaires intéressées.

Photo 2

  

Et les personnages ? 

Photo 3
Moo Myung / Sun Woo joué par Park Seo Joon:

Alors qu’il veut aider son meilleur ami à retrouver sa famille au sein de la capitale, Moo Myung se retrouve mêlé à une histoire qui le dépasse. Obligé de prendre l’identité de son meilleur ami pour survivre, il va tout faire pour venger l’injustice de son ami. Mais, vivre dans la capitale lorsqu’on ne connaît pas les rudiments de la hiérarchie n’est pas chose facile.
Un personnage que j’ai bien aimé, pour son côté défenseur de la justice, il apprend vite ce qu’il doit savoir, et se bat pour ce qui est juste.

Photo 4
Ji Dwi joué par Park Hyung Shik [Ze:A]:

Le roi de Silla a toujours vécu caché loin du palais. Tous ceux qui voient son visage, finissent par mourir par la main de sa mère, prête à tout pour garder l’identité de son fils secrète. 
Qu’est-ce que j’ai eu envie de le secouer notre jeune roi. Sa crise existentielle dure une plombe … Mais à part cela, nous avons un roi plein de bonne volonté, le poids des responsabilités lui pèse, il n’a confiance en personne. Il a toujours été seul et ne sait pas bien comment interagir avec son entourage.

Photo 5 
Kim Ah Ro joué par Go Ah Ra :

Fille d’un médecin bénévole, Go Ah Ra paye les dettes de sa famille en racontant des histoires érotiques. Connue pour être la meilleure dans ce domaine elle est très demandée. Elle attire l’œil de Ji Dwi parce que sa présence et ses histoires l’aide à dormir. Ses compétences en médecine lui permette d’être nommé officiellement médecin de l’école des Hwarang. La jeune fille doit alors composer ses journées avec tous les beaux jeunes hommes.

Photo 6

J’ai hésité à vous présenter tous les personnages, mais cet article serait bien trop long. Mais sachez ceci : Tous ont une particularité, un trait de caractère qui m’a fait apprécier ces personnages. J’ai aimé passer du temps dans l’école des Hwarangs et apprendre à connaître tous ces eyes candy.

 

A visionner ou à passer ? 

3 étoiles

Je vais peut-être être cruelle avec Hwarang. C’est un drama que j’ai apprécié, mais il n’avait rien de bien exceptionnel. Et honnêtement la fin m’a fait perdre tout intérêt. Après je ne peux pas déconseiller ce drama, parce qu’il reste agréable, drôle et touchant. Il est parfait quand on cherche quelques choses de simple.
Et en même temps cela ne fait jamais de mal de regarder des flowers boys, ça égaye notre journée. 

Les + :

  • Le casting
  • Le côté school drama avec l’école des Hwarang
  • Le côté décalé et presque contemporain des personnages pour un drama historique
  • L’OST

Les - :

  • La fin
  • L’originalité du scénario