✓Winner (The Winner's Crime T2)

 

Résumé:

Fille du général le plus titré de l’Empire, Kestrel a eu la faiblesse, alors qu’elle réprouve l’esclavage, d’acheter dans une vente au enchères un jeune homme du nom d’Arin. Pire encore, elle a eu la bêtise de lui permettre de devenir son ami… et de laisser la ville entière s’en émouvoir. Elle n’a compris qu’au dernier moment son erreur, en découvrant l’impensable: espion aux ordres de son peuple oppressé, les Herranis, le jeune homme était là depuis le début pour la trahir, pour renverser le pouvoir.
A présent, tout à changé. Chester a été contrainte de lutter pour sa survie. Elle a vu ses amis tomber autour d’elle et a dû supporter la douleur de la trahison d’Arin - elle dont l’éducation entière lui souffle de tout faire pour se venger. Mais, quand il a fallu choisir son camp, elle a préféré, à son tour, l’impensable: sacrifier son bonheur pour celui des Herranis, céder à un terrible chantage qui la force à tourner le dos à Arin une bonne fois pour toutes. Elle est désormais la fiancée du fils de l’Empereur. S’ouvre, à la cour, un terrible jeu d’échec où Kestrel doit mentir à tout le monde, depuis le monarque - un homme sans pitié qui se délecte de la souffrance d’autrui - jusqu’à Arin lui-même, en passant par la masse des courtisans qui n’espèrent que sa chute.

Mon Avis:

Après avoir dévoré le premier c’est avec empressement que le second à peine sorti en librairie que je me suis jeté dessus (enfin à proprement parler puisque mon emploi du temps ne m’a pas permis de le lire aussi vite que je l’aurais voulu).
Toutefois ce second volume a comme sa réputation le veut un tome un poil en dessous du premier. Ici Kestrel, bien que dans son pays d’origine, se sent prisonnière de l’Empereur. Un Empereur qui sous son sourire d’ange n’est qu’autre qu’un tyran manipulateur. Notre héroïne qui souffre du mal du pays doit pourtant honorer sa parole vis à vis du traité sur les Herranis sans pour autant voir le Gouverneur de la Province.
C’est ainsi que sur des non-dits et des mensonges que notre couple de personnage principal va évoluer. La vie n’est qu’une partie de Croc et venin à laquelle il faut savoir dire stop.

Bien que Kestrel cherche à sauver tout le monde et doit faire des choix difficiles au sein du palais, elle m’a un peu énervé (comme toute bonne héroïne de tome 2) ce qui la sauve c’est qu’elle choisit tout de même de jouer les espions. Quant à Arin son choix d’alliance nous a permis de retrouver un personnage en mode caméo dans le 1er et en savoir plus sur une personne de la cour.

J’ai hâte à présent de voir comment cette trilogie va se terminer et comment Kestrel va se sortir de la "trahison" de son père.