Winner (The Winner's Kiss T3)

 

Résumé:

La guerre a éclaté. Afin se retrouve au centre des affrontements, avec l’Orient comme allié et, pour ennemi, l’Empire qui l’avait réduit en esclavage. Il est enfin parvenu à fermer son esprit au souvenir obsédant de Kestrel, même s’il ne parvient pas tout à fait à l’effacer de sa mémoire. Mais sa décision est prise: il n’a plus que faire de celle qui, le croit-il, soutient l’Empereur envers et contre tout, malgré es innocents massacrés, malgré le danger qui menace Arin et les siens…
Mais la vérité est tout autres. C’est loin au nord, dans un des nombreux camps de travail impériaux, que dépérit peu à peu Kestrel, fiancée déchue de l’héritier de l’Empire. Droguée - une façon de s"assurer de son obéissance - elle risque de perdre un peu plus chaque jour, comme les prisonniers qui l’entourent, tout souvenir de sa vie passée. Déjà, plus au sud, les combats font rage, et les vies d’Ain et de Kestrel se retrouvent prises entre le marteau et l’enclume…

Pour elle comme pour lui, l’heure est venue de jouer cartes sur table. Mais quand les enjeux sont aussi élevés, est-il vraiment possible de remporter la mise?

Mon Avis:

Dernier tome de la trilogie riche en rebondissements.
Kestrel est en effet envoyé dans une "prison" de pleine air pour ravitailler en combustible les champs de bataille de son père, suite à l’acte de haute trahison qu’elle a fait dans le précédent tome. Entre drogue et travail forcé Kestrel n’est plus que l’ombre d’elle-même au point de ne plus savoir qui elle est.
De l’autre côté Arin qui a formé une alliance avec Roshar, ou plutôt sa soeur la Reine d’Orient, prépare sa revanche pour faire d’Herran un pays libre. Mais son amour pour le dieu de la guerre serait-elle peut-être moins forte que celui qu’il porte à Kestrel? Puisque oui malgré la tentative d’évasion avortée de notre héroïne heureusement que son vrai chevalier va venir à son secours.
De retour à Herran entre rétablissements physique (aka sevrage de son addiction à la drogue) et retrouver la mémoire Kestrel à de quoi faire, surtout qu’elle ne comprend pas son comportement envers Arin. Nonobstant, comme je l’ai dit la guerre contre l’Empire est également au coeur de ce tome. Kestrel continuera-t-elle à servir de maitre espion contre son pays?

Je vais arrêter ici tout spoil puisque déjà le résumé en sort pas mal… Je trouve dommage qu’il n’y est pas eut plus de Roshar dans l’histoire pour avoir un peu plus de touches humoristiques car oui entre Arin & Kestrel c’est tendu, mais leur relation avec le Prince est tout de même épique pour tous les deux, Roshar est plus qu’un très bon ami sur qui ont peu conté.

 

Bilan de la Trilogie:

Un premier tome qui démarre trop bien que la suite n’a pas le temps de prendre le dessus au point que dans le second on s’ennuie un peu au palais et que dans le dernier riche en histoires se passe sur le champ de bataille à pensée les blessures.
Toutefois j’ai trouvé cette trilogie plutôt pas mal. Elle change un peu des young adult fantaisie ou vraiment historique. J’ai apprécié ma rencontre entre Kestrel & Arin ainsi que les personnages qui gravite autour d’eux.