J'étais là

Résumé:

Quand j’ai appris la mort de Meg, j’ai cru que c’était une blague. Une de celles dont elle avait le secret. Elle avait tout prévu: la méthode, le lieu, et même ce fichu mail, envoyé en différé, annonçant qu’elle en finissait avec la vie. Ensuite, il a fallu affronter la pitié des autres. Faire face aux questions. Pourquoi ne m’avait-elle rien dit? Elle avait eu besoin de moi, et je n’avais pas été à la hauteur. Pourtant j’étais là.

Mon avis:

J’avais beaucoup aimé le style d’écrire de Si je reste que lors de mon passage éclair à C****** pour, à la base un stylo, j’en suis ressortie avec le nouveau roman de Gayle Forman.

J’ai eu beaucoup de mal à me plonger dans l’histoire de Cody. Cody notre personnage principal qui vit plus ou moins dans l’ombre de Meg sa meilleure amie depuis toujours.
Alors lorsqu’elle reçoit ce mail qui lui annonce (à elle mais aussi au parents de Meg) que celle-ci est morte. Quelque chose ne colle pas! Bien qu’elles se soient un peu séparée depuis sont entrée à Cascades alors que Cody est resté chez Plouc-la-ville, ce suicide ne colle pas avec la personnalité de Meg. Même si depuis que notre héroïne creuse sur la mort de son ex-meilleure amie, beaucoup de chose ne colle pas/plus avec ce qu’elle connaît d’elle.
Avec la mort de Meg, Cody passe plus de temps à Tacoma avec les coloc' de Meg et y rencontre aussi Ben ce chanteur aux yeux d’un bleu déroutant (comme l’avait si bien d’écrit Meg dans échange de mails avec Alice). De ce fait Harry Kang n’est pas qu’un mangeur de kimchi accroc au hacking, Richard le roi du pétard se révèle plutôt sympa et Alice une bohème hippie une nouvelle "amie" sympa. Quand à Ben… une espèce non répertorié enfin pour le moment!

Une première partie de roman ou Cody s’apitoie sur elle-même, alors que l’on ne comprend pas très bien puisqu’elle dit s’être éloignée volontairement de Meg (mais on ne sait pas pourquoi, jusqu'à la fin). Dans la seconde partie Cody joue les détectives suicidaire pour approcher le type qui ce prend pour Dieu, et enfin une dernière partie qui oscille entre road trip et révélation.

J’en attendais peut-être inconsciemment beaucoup de cette lecture, voilà pourquoi mon avis sur ce roman reste assez mitigé.