Nos faces cachees

 

Résumé:

Ambrose Young est beau comme un dieu. Le genre de physique que l’on retrouve en couverture des romances. Et Fern Taylor en connait un rayon, elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inaccessible pour une fille comme elle. Jusqu’à ce qu’il cesse de l’être…

Mon avis:

Ce roman signe ma "troisième" rencontre avec l’auteure (oui oui les deux tome de La loi du coeur compte pour un mais tu peux cliqué pour lire mon avis du tome 1 et celui du tome 2). Donc si la duologie ne m’avait pas trop touché, ici j’ai complètement été absorbé et ça bien plus que de L’Infini + un.

On suit nos deux protagonistes, Ambrose le champion de lutte, ultra populaire et super beau et Fern une fille "banale" amoureuse de lecture et d’Ambrose.
Tout commence au lycée, lors de la terminale, cette année ou tout va changé. De plus c’est également là que le 11 Septembre intervient et le futur change aussi radicalement. (Alors oui je me suis dit "Flute!! J’ai commencé l’année avec A la place du coeur sur Charlie Hebdo, je vais la terminer sur les attentat du 11 Septembre"). Heureusement les événements tragique de ce jour là ne prennent pas tout le centre de l’histoire!
Ambrose quitte donc la Terminal non pas pour la bourse de lutteur que les fac lui propose mais pour servir son pays. Avec lui il entraine tout ces potes de lutte.
Fern quand a elle reste en ville avec son cousin et meilleur ami handicapé, et entame une carrière d’écrivain.
Puis survient le drame. Ambrose revient seul et défiguré d’Irak. Si la ville pleure ses morts, Ambrose lui se ronge de culpabilité. Fern est pourtant la seul à lui redonner gout à la vie, à travers une correspondance un peu inhabituel. Puis on peux compter sur le cousin handicapé qui vie sa vie comme si demain était le dernier jour.
J’ai énormément parlé d’Ambrose, un peux de Fern mais en vrai LE héros de l’histoire c’est Bailey qui lutte jour après jour avec sa maladie. C’est lui qui nous donne les plus belles leçons de vie!

Je conseil vraiment de lire ce livre qui même s’il te tire des larmes reste beau et plein d’espoir.