Hunger Games (T4)

 

Résumé:

C’est le matin de la Moisson qui doit ouvrir la dixième édition annuelle des Hunger Games. Au Capitole, Coriolanus Snow, dix-huit ans, se prépare à devenir pour la première fois mentor aux Jeux. L’avenir de la maison Snow, qui a connu des jours meilleurs, est désormais suspendu aux maigres chances de Coriolanus. Il devra faire preuve de charme, d’astuce et d’inventivité pour faire gagner sa candidate.
Mais le sort s’acharne. Honte suprême, on lui a confié le plus misérable des tributs: une fille du district Douze. Leurs destins sont désormais liés. Chaque décision peut les conduire à la réussite ou à l’échec, au triomphe ou à la ruine.
Dans l’arène, ce sera un combat à mort.

Mon avis:

Lorsque l’on sort ce genre de tome plusieurs années après les premiers (T1, T2 et T3), c’est un peu dur de se replonger dans l’ambiance. De plus le personnage de Snow n’est pas celui que l’on a apprécié dans le passé et il n’est pas l’un des plus sympathique. Toutefois j’ai apprécié voir comment notre futur président Snow à vécue sa jeunesse, voir comment il est devenu "cruel", car avant de devenir mentor et Pacificateur notre jeune personnage était une personne plein de droiture malgré les tristes événements qu’il a subit avec sa famille.

Ce tome est divisé en trois partie. Le avant de la 10e édition Hunger Games, le pendant et le après. Si le fait de connaitre le passé des Snow est assez intéressant c’est surtout le comment les Hunger Games sont devenu comme on les a connu avec Katniss qui m’a le plus plu. Même si j’ai trouver la Dr. Gaul juste horrible et inhumaine c’est aussi grâce ou plutôt à cause d’elle et ses expériences scientifiques sur les animaux et muets que les Hunger Games ont tant évolué.