Un palais d'épines et de roses (T1)

 

Résumé:

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.

Mon avis:

Premier tome d'une saga assez prometteuse. Cela faisait un moment que je n'avais pas lu de livres avec pour personnages principaux des faes.
Au début de ma lecture (puis ce premier tome en général) m'a fait penser à La Belle et la Bête. En effet on y suit l'aventure de Feyre, une jeune humaine, qui pour faire vivre sa famille déchue, va en forêt chasser (petit clin d'œil à Katniss). Sauf que lors de sa dernière chasse, elle tue un loup, qui se révèle être un immortel.
Pour payer sa dette de sang, envers sa sentinelle, le grand seigneur de la cour du printemps prend ainsi notre héroïne chez lui. Si dans un premier temps Feyre va tout faire pour pouvoir retourner auprès des siens, pour honorer la promesse faite à sa mère sur son lit de mort, notre jeune héroïne va vite s'apercevoir que même dans un autre royaume la promesse n'est pas rompue mais qu'en plus les siens s'en sortent très bien sans elle.
Lorsqu'elle comprend cela, sa vie au palais du printemps se révèle alors très agréable. Toutefois une malédiction règne sur le domaine. Ses occupants sont tous masqués depuis plus de quarante ans. Les méchantes créatures de l'ombre rôdent sur les terres du grand seigneur Tamlin. Feyre veut donc briser la malédiction, mais son retour dans sa famille l'en empêche.

Comme je l'ai dit en intro, j'ai trouvé que ce premier tome avait pas mal de similitudes avec la Belle et la Bête. J'ai aussi redécouvert des êtres maléfiques comme le bogge ou les puca... Pour ce qui concerne la grande Amarantha, elle m'a beaucoup fait penser à En-dessous (Mercy Thompson).
Maintenant j'ai hâte de voir comment Feyre va trouver la cour de la Nuit. J'ai hâte de voir comment Rhys et Lucien vont se comporter, et Tamlin réagir face à cette semaine sans notre héroïne.