Lune de Tasmanie

 

Résumé:

1905. À la mort de son mari, Christy décide, à bientôt 65 ans, de se rendre en pèlerinage sur l'île de Skye, en Écosse, terre rude où elle a passé les quinze premières années de sa vie. Avant que ses parents soient contraints à l'exil et s'installent en Tasmanie, au sud de l’Australie.
Accompagnée de sa fille Anne et de sa petite-fille Kathryn, Christy embarque pour un long voyage vers le passé, où de douloureux souvenirs referont surface. Un retour aux sources qui bouleversera à jamais la vie des siens...

Mon avis:

L'été est arrivé, il était temps pour moi d'ouvrir un roman de Tamara McKinley.
J’ai trouvé le résumé original, puisque cette fois l’histoire est en sens inverse. On part de l’Australie pour l’Angleterre. Sauf que finalement je me suis ennuyé je n’ai pas du tout accroché. Évidemment Christy notre sexagénaire cache un lourd secret et ses fils avec son gendre vont devoir résoudre cela avant que le linge sale soit étalé sur la place publique.

On suit ainsi Christy, qui après la mort de son mari, décide de faire un séjour sur sa terre natale. Accompagné de sa fille et sa petite-fille, notre héroïne va ainsi leur raconté comment sa jeunesse s’est déroulé sur l’île de Skye, en Ecosse. Puis sur le chemin du retour leur arrivé en Tasmanie.
De l’autre côté lorsque notre héroïne n’a plus le droit au chapitre, c’est au tour de son genre resté en Australie et bien décidé à faire lumière sur le terrible télégramme qu’il a reçu.
Entre Christy et son gendre les pièces du puzzle s’assemble pour nous lecteur, afin de connaitre le secret du roman.

Si autant l’année dernière je n’ai fait qu’une bouchée (en pleine chaleur à l’ombre des arbres et tasse de thé noir à l’appui) du roman *mon avis ici pour ceux que ça intéresse*, cette année rien de tout ceci! J’ai eu du mal à me plonger dans l’histoire, que je n’ai pas trouvée palpitante, même si cela ma donner envie de recreuser sur ses réfugiés écossais en quête d’un lopin de terre à eux.