Le chant des secrets

 

Résumé:

Catriona Summers connaît les feux de la rampe quelques minutes à peine sa naissance, en 1921. Selon la tradition, son père, directeur d'une troupe de music-hall sillonnant les routes de l'outback australien, l'exibe sur scène. Et les spectateurs l'acclament.
Cette ovation n'est que la première d'une longue série. La fillette, qui très tôt affichait une prédisposition pour le chant, est devenue, à force de travail et d'obstination, une diva.
Des petites salles obscures aux plus grandes scènes d'opéra, son parcours serait un conte de fées si certains secrets, aujourd'hui, ne ressurgissaient, menaçant les proches de la soprano et Catriona elle-même...

Le Chant des secrets mets en scène une femme hantée par une blessure jamais cicatrisée, déterminée à conquérir ce dont elle aura été longtemps privée: l'amour de sa fille.

Mon avis:

C'est toujours avec plaisir que l'on se plonge dans les romans de Tamara et que l'on se retrouve en plein coeur de l'Australie du début XXe à aujourd'hui.

Cette fois-ci c'est au côté de Catriona que l'on parcourra les chemins de poussière rouge.
Contrairement aux autres que j'ai pu lire, ici on suit par ordre chronologique la vie de Catriona, depuis sa naissance (et par conséquent sa première rencontre sur scène avec un public) à maintenant, son 64em anniversaire *si mes souvenirs son bon*. Au fil de l'histoire Catriona la bohémienne rencontrera moult péripéties qui la feront grandir plus vite, mais également grâce au dévouement de sa mère la propulsera sur les plus grandes scènes d'opéra du monde comme New York, Paris, Rome, Londres... sans oublier Sydney! (et des plus petites salles dans des petits bourgs, lors de la guerre).
Bien que le monde des paillettes à l'air bien rose, Catriona à pour projet principal de retrouver sa fille dont elle a été séparé à la naissance. Mais avant de pouvoir la rencontrer la jeune soprano retrouvera sa meilleure amie et en quelque sorte seconde maman, Poppy, qu'elle prendra sous ses ailles à Belvédère.

Comme je l'ai dit plus haut j'ai toujours plaisir à me plonger dans les aventures Australiennes sauf, qu'ici bien que j'ai aimé me plonger au côté de la soprano et découvrir qui est sa fille, ainsi que retrouver des personnes rencontrées dans d'autre volumes; j'ai été un peu déçu. Par moments j'ai trouvé quelques longueurs mais, je ne m'étendrai pas dessus parce que je continuerai à lire du Tamara McKinley! ^^