La route de Savannah Winds

 

Résumé:

Début des années 2000. Fleur apprend qu'elle hérite d'Annie Somerville, une tante qu'elle n'a jamais rencontrée.
Milieu des années 1930. Annie et son époux ont quitté Melbourne pour devenir éleveurs à Savannah Winds, un ranch situé dans une contrée rude mais empreinte d'une beauté à nulle autre pareille.
À la lecture du journal d'Annie, qu'on croyait disparu, le doute et l'angoisse assaillent Fleur. A-t-elle bien fait d'entreprendre ce voyage à travers le temps et l'espace?

Mon avis:

Quel bonheur de me plonger dans un roman de Tamara lors de mes vacances. Etant totalement dans l’ambiance de la chaleur étouffante de l’Australie (oui oui bien à l’ombre sur ma chaise longue sous +35° et tout comme nos Australiens à siroter mon thé chaud en lisant), j’ai dévoré cette histoire en quelques jours seulement.

Ici c’est Fleur qui raconte majoritairement l’histoire. Jeune architecte au chômage elle se voit obtenir un énorme héritage via sa tante Annie. Une femme dont elle n’a jamais entendu parler, ni même vu en photo chez son père. Au vu des événements qui chamboulent son quotidien notre héroïne par sur les traces de feu sa tante au travers de quelques uns de ses journaux qu’elle lui à fait parvenir. Nous voilà donc à partager la vie de Fleur qui s’est disputée avec son petit ami chirurgien pédiatrique et les journaux d’Annie (son 1er journal datant de 1936).
Elle va donc trouver la paix intérieure et pouvoir faire le tri dans ses pensées et sentiments lors de son séjour à Birdsong, l’un des endroits que sa tante lui a laissés.
Au fil des pages et des personnages Fleur va aussi en apprendre énormément sur sa mère morte alors qu’elle n’était que bébé, et son périple à Savannah Winds (le ranch d’Annie, qu’elle lui a aussi légué) va recoller tous les morceaux du passé et du présent.

J’ai énormément aimé suivre les aventures de Fleur, Greg son petit-ami qui malgré une enfance difficile a su devenir un chirurgien pédiatrique apprécié des enfants, Bethany l’une de ses soeurs  qui doit apprendre à se reconstruire après le départ de ses enfants de la maison… bref tous les personnages (sauf le père exécrable) était attachant et je suis tellement vite rentrée dans l’histoire qu’une fois dedans j’étais complément dans ma bulle qu’importe ce qu’il se passer autour de moi.
Je recommande vivement ce tome-ci, qui pour une fois ne commence pas avec les colons venus de l’ancien monde.