(#12 Dec) I'm Not a Robot

Titre: 로봇이 아니야
Genre: Science fiction, Romance, Comédie
Pays: Corée
Nombres d’épisodes: 32 (30min per épisode)
Date de diffusion: Decembre 2017 - Janvier 2018
Chaîne: MBC

Casting:

Kim Min Kyu : Yoo Seung Ho
Jo Ji Ah / Aji 3 : Chae Soo Bin

Hong Baek Kyoon : Uhm Ki Joon
 

Synopsis:

Tout être humain est un jour dans sa vie blessé au plus profond de son cœur. Chacun se protège comme il peut et développe une façon bien à lui de ne pas être blessé à nouveau.

Kim Min Kyu est le PDG de KM Financial, il est l'un de ces nombreux humains au cœur brisé qui a vu dès son jeune âge les plus proches amis de ses parents le trahir à la mort de ces derniers. Pour se protéger contre le monde, il a développé une intolérance aux êtres humains qui lui provoque un terrible choc allergique dès qu'il entre en contact avec l'un d'eux.

Depuis 15 ans, il vit seul et a élaboré toutes sortes de techniques pour ne jamais se retrouver trop proche d'un être humain. Cependant, il découvre un jour l'existence d'une équipe scientifique secrète qui a élaboré un robot humanoïde qui pourrait tromper n'importe qui quant à sa véritable nature, son nom: Aji 3 capable de n'importe quelle prouesse humaine comme technologique, mais il apprend en plus de ça en être le nouveau propriétaire.

La décision est donc prise, Kim Min Gyu prendra en charge le robot humanoïde ultra perfectionné. Sauf que, problème, la veille de la livraison, le robot tombe en panne. Hong Baek Gyun, le créateur de Aji 3 décide alors de demander de l'aide à la jeune femme qui lui a servi de modèle pour créer l'humanoïde. Pour ce faire, il demande à Jo Ji Ah de prendre temporairement la place du robot aux côtés de Kim Min Gyu. Mais avant d'être le modèle physique de Aji 3, elle est surtout l'un des nombreux êtres humains que porte ce monde et auxquels le jeune homme est fortement allergique...

Source: Nautiljon

Photo 1

 

Qu'est ce que j'en dit?  [by Yuni]:

Vous avez surement remarqué qu’en ce moment, je dépoussière des drama afin d’épurer un peu ma liste. Celui-là n’est pas très vieux puisqu’il est de fin 2017. C’est un drama que j’ai bien aimé. Je pense qu’en ce moment je suis assez bon public ^_^. I am Not a Robot est une jolie romcom qui tient son originalité dans la robotique. En effet, le jeune homme croit être en compagnie d’un robot. Un robot qui ressemble à s’y tromper à un humain, mais qui reste à ses yeux une machine. Quoique… plus les jours passent et plus les sentiments d’amitié se développent. Et de l’amitié à l’amour il n’y a qu’un pas…

L’histoire se développe sur la maladie du jeune homme, avec en toile de fond quelques problèmes d’héritages et de patrimoine d’entreprise. Mais, ne vous inquiétez pas si vous êtes comme moi, peu attiré par ces problèmes d’actionnaires, le drama ne s’étend pas beaucoup dessus. C’est plus une lutte du quotidien afin de guérir d’une maladie handicapante. Parce que les humains sont tout de même des êtres sociables, mais quand on ne peut toucher ou être touché depuis son enfance, on peut imaginer la solitude émotionnelle.

Bien que je ne suis pas fan du casting, si ce n’est pour Yoo Seung Ho, j’ai tout de même apprécié la performance de chacun. Avec une pensée pour l’équipe de chercheurs qui rassemble les personnes les plus intelligentes du pays, mais les plus stupide en relation humaine. Ils le disent eux-même à un moment donné, ils veulent créer un robot pour aider les humains, mais ils ne savent pas eux-même comment sont les humains. ^_^

Souvent lorsqu’il est question de drama avec des robots ou IA et de romance, je suis souvent sceptique, et j’ai du mal à adhérer à la romance. Parce que je bloque sur le fait de développer des sentiments amoureux pour une “machine” même si elle peut-être la plus humaine possible, et souvent plus humain qu’un humain. Ici, je n’ai pas eu cette difficulté, je pense que c’est surtout lié au fait, que comme le nom du drama l’indique “ce n’est pas un robot”. Bien que le propriétaire le pense, il a bien devant lui un vrai humain. Donc la romance ne m’a pas dérangé. Bien que celle-ci ne soit pas des plus mignonne, elle est passable.

Photo 2

 

Et les personnages ? 

Photo 3
Kim Min Kyu joué par Yoo Seung Ho:

Kim Min Kyu a perdu ses parents dans un accident de voiture très jeune, et pendant les obsèques de ceux-ci il est "trahi" par ses proches parents et amis. Il développe alors une allergie à l'homme. Il grandit seul dans le manoir de ses parents, avec juste le jardinier pour l’aider. (et peut-être aussi avec l’aide d’une certaine madame X? Je ne me rappelle pas si on finit par savoir qui est cette mystérieuse personne? En tout cas ça ne m’aura pas marqué ^_^)
D’une grande intelligence, il gère son héritage d’une main de maître, PDG de l’entreprise familiale, il ne sort pas beaucoup de chez lui, mais ses performances financières sont à la hauteur de son poste. Lorsqu’il découvre qu’une de ces entreprises de recherche développe dans le plus grand des secrets un robot identique à l’homme, il va s'intéresser davantage à cette technologie. Au point de prendre l’équipe sur sa propriété et de s’occuper personnellement de l'apprentissage du robot.

J’ai aimé ce personnage et la façon dont il a été développé. Lui qui a été privé de contact humain réapprend à vivre et faire confiance.

Photo 4
Jo Ji Ah / Aji 3 joué par Chae Soo Bin: 

Jo Ji Ah est une créatrice dans l’âme, elle aime inventer des objets (plus ou moins utile) qui malheureusement ne trouvent pas preneur. Alors qu’elle a terriblement besoin d'argent, son ex-petit ami la contacte pour un drôle de contrat. Elle doit se faire passer pour un robot. Le robot Aji 3 qui est la pointe de l'innovation technologique a eu quelques problèmes de court-circuit suite à un malheureux évènement. Comme l’avenir de l’équipe de chercheurs repose sur les performances d’AJI 3, l’équipe cherche désespérément une solution. 

C’est ainsi que Jo Ji Ah se fait passer pour Aji 3, un robot d’une grande intelligence qui doit seconder son maître le PDG Kim Min Kyu.

 

A visionner ou à passer ? 

3 étoiles

Un drama divertissant, bien que la romance n’est pas des meilleurs (et c’est dommage), j’ai bien ri face à certaines scènes.